logo

Quels sont les avantages d’une SASU ?

Articles récents

Comment fonctionnent les cartes carburant ?

Les cartes carburant offrent très souvent des remises sur le carburant et sont souvent assorties d’autres avantages qui peuvent faciliter la gestion du parc automobile

Plusieurs types de sociétés existent et offrent bien des avantages aux entrepreneurs. Mais la Société par Actions Simplifiée Unipersonnelle (SASU), offre les meilleurs atouts tant sur le plan économique que juridique. Autrefois réservé à un cercle fermé d’entrepreneur, désormais n’importe quelle personne physique peut aller à la création d’une SASU. Zoom sur les avantages que procure la création d’une SASU.

Statuts flexibles

Contrairement à d’autres types de sociétés, les statuts d’une SASU offrent beaucoup d’ouverture à son gérant. Pouvant avoir à sa tête un associé unique, le gérant d’une SASU peut mettre en place des règlements spécifiques. Ces derniers viseront à favoriser le développement de la société et offrir beaucoup plus d’opportunités sur le marché des affaires. De plus, en voulant changer de statut à la société, passer de SASU à SAS par exemple, la flexibilité des règlements devient un avantage incontournable.

Adhérence du dirigeant de la SASU au régime général

Cet atout qu’offre la création d’une SASU est d’une triple action. D’abord, le président d’une Société par Actions Simplifiée Unipersonnelle est d’office affilié au régime général de la sécurité sociale. C’est un atout que les autres entrepreneurs ne bénéficient pas, les gérants d’EURL ou encore les travailleurs indépendants. Cet avantage est uniquement attribué aux personnes physiques qui ont créé leur entreprise en étant seuls dirigeants.

Ensuite, être président d’une SASU, vous donne automatiquement l’opportunité de bénéficier d’une assurance vieillesse. Cette dernière sera proportionnelle à votre rendement financier. En plus de l’assurance vieillesse, vous profiterez aussi de la protection sociale. C’est un énorme atout, parce que seuls les entrepreneurs indépendants en avaient le droit.

Aussi, les charges sociales minimales ne constituent pas une obligation pour une SASU, contrairement aux travailleurs indépendants. Du moment où la SASU n’enregistre pas de revenu, les cotisations sociales restent facultatives. Cependant, ils ne pourront pas accéder à l’assurance chômage. C’est le seul attribut qui ne leur revient pas.

Enfin, c’est uniquement les recettes et revenus du président de la SASU qui entrent  en compte pour le calcul des cotisations sociales. Ces bénéfices et autres dividendes ne seront pas retenus pour ce calcul.

Respect du formalisme

La création de toute entreprise est régie par des dispositions et démarches bien précises. La création d’une SASU ne déroge pas à la règle, mais s’y conforme avec la dernière rigueur. C’est un élément important qui montre le sérieux et la rigueur qui doit entourer les décisions prises par l’associé unique. Ainsi, il devient obligatoire de suivre la procédure habituelle de création d’entreprises. Il s’agira de rédiger les règlements, les rendre publics à travers un journal officiel, détenir un certificat de paiement, et bien d’autres formalités. À cet effet, tous les démarches et engagements pris au cours du processus de création devront être respectés avec la dernière rigueur. C’est d’ailleurs pour cette raison qu’un procès-verbal vient sanctionner le dépôt de dossier.

Le respect des décisions et autres dispositions prises pendant la création d’une SASU fait que cette dernière doit se conformer aux conventions règlementées. Ce sont des règles à appliquer, afin de se conformer aux statuts et dispositions prises.

Nos rédacteurs

Alex McCandless

Alex McCandless

Kayleigh Jennings